Roxana Maracineanu, ministre des sports, s’est exprimée concernant la légalisation du MMA en France. Selon ses dires, la compétition professionnelle en arts martiaux mixtes pourrait être autorisée une fois que le MMA sera accepté au sein d’une fédération.

Nous assistons peut-être à l’un des tournants majeurs de l’histoire du sport. Interdit en France depuis un arrêté rendu public le 23 octobre 2016, le MMA est en passe d’être légalisé dans notre beau pays. Longtemps décrit comme un sport barbare sans réglementation par des détracteurs sans arguments, la compétition en arts martiaux mixtes, sur le territoire français, est potentiellement en passe d’être autorisée pour cette année 2019. La ministre des sports, Roxana Maracineanu, s’est exprimée sur le sujet : « La compétition au niveau national pourra être légalisée si des fédérations se proposent (pour accueillir la branche MMA), et si le mariage se fait bien entre les disciplines en question ». 

Nous pourrions donc assister à une légalisation du MMA en France, d’ici aux prochains mois, si une fédération se propose d’accueillir la discipline. Une déclaration qui doit d’ores et déjà faire le bonheur de tous les pratiquants d’arts martiaux mixtes en France, étant donné que la boxe anglaise s’était déjà proposé d’accueillir à bras ouverts le MMA, une fois sa pratique légalisée. Patrick Wincke, directeur technique national de la boxe anglaise, s’était déjà de nombreuses fois positionné sur le sujet. 

De plus, la ministre a annoncé qu’un appel à manifestation d’intérêt avait été lancé au sein de multiples fédérations : « On a déjà fait toutes les études nécessaires. Cette fédération (de MMA) ne veut pas exister par elle-même, mais elle a envie d’être accompagnée pour pouvoir exister. Donc elle va être abritée au sein d’une autre fédération. On a lancé un appel à manifestation d’intérêt, à travers lequel les autres fédérations vont pouvoir se déclarer candidates pour l’accueillir».

Un discours positif du côté de la ministre, qui semble être la seule à avoir eu l’intelligence de se renseigner en profondeur sur une pratique qui inculque de nombreuses valeurs, et ce dès le plus jeune âge. Loin d’une discipline barbare, la ministre voit bel et bien le MMA tel qu’il est, c’est-à-dire un sport : « Je suis allée voir comment on l’enseigne, et c’est un sport qui regroupe toutes les techniques du combat ». 

Une déclaration qui laisse présager une légalisation prochaine.