Alors qu’un avenir radieux semblait lui tendre les bras, TJ Dillashaw vient d’écoper d’une suspension de deux ans de la part de l’USADA, pour avoir été contrôlé positif à l’EPO. L’ancien champion des poids coqs voit donc l’une des plus belles carrières de l’histoire du MMA voler en éclats. 

En main event de l’UFC 227, le 4 août 2018, TJ Dillashaw s’est chargé de mettre la catégorie des poids coqs au diapason. Opposé pour la seconde fois consécutive à Cody Garbrandt, le champion des moins de 135 livres a mis un terme, avec la manière, à l’une des rivalités les plus excitantes de ces dernières années. Une victoire par TKO au premier round, pour débuter comme il se doit son second règne en tant que champion incontesté de la catégorie.

Portant fièrement sa ceinture autour de la taille, TJ s’est mis à rêver plus grand. Après plusieurs mois de négociations, il s’est offert une opportunité de devenir le troisième double champion de l’UFC, après Conor McGregor, Daniel Cormier, et Amanda Nunes. En main event de l’UFC Brooklyn, en janvier 2019, il est entré dans l’octogone en compagnie d’Henry Cejudo, champion des poids mouches, afin de prouver sa supériorité aux yeux du monde entier. Une opportunité de briller de par son talent, qui sera malheureusement ruinée par un arrêt prématuré de l’arbitre. 

C’est donc un arrêt controversé de l’arbitre, après seulement 32 secondes de combat, qui forcera TJ Dillashaw à revoir ses rêves de grandeur à la baisse. En conférence de presse post-fight, l’Américain de 33 ans ne masquera pas sa déception, et sa rage face à cette opportunité volée : « C’est dur de se faire voler de la sorte. J’ai tellement travaillé. Un combat entre deux champions arrêté de la sorte, c’est ridicule. Je suis heureux d’accepter une défaite, mais je n’ai pas perdu ce combat».

Si un rematch contre Cejudo semblait être la suite logique des événements, celui que l’on surnomme ‘Killashaw’ s’est fait rattraper par la patrouille, la semaine dernière, pour avoir été contrôlé positif à l’EPO. Après avoir immédiatement relâché sa ceinture des poids coqs, TJ vient d’écoper d’une suspension de deux ans de la part de l’USADA, mettant quasiment un terme à sa carrière. Un immense gâchis au regard du talent incroyable de l’Américain. 

Au-delà de la déception évidente des amateurs d’Arts Martiaux Mixtes, on peut également en vouloir à TJ de nous priver de l’un des plus grands talents des temps modernes. Un style toujours très élégant, un Fight IQ remarquable, et des qualités presque inégalées en striking, voilà ce que TJ Dillashaw nous offrait à chacune de ses sorties dans l’octogone. Un combattant complet, qui avait toutes les raisons du monde de croire en ses chances de devenir le meilleur poids coq de tous les temps. Ses actes le forcent aujourd’hui à mettre en parenthèse sa carrière à l’UFC, qui était d’ores et déjà l’une des plus prometteuses de son époque.